Unicorn: trois technologies pour améliorer la compétitivité des planteurs !

Le semis de la betterave sucrière est une étape très importante à ne pas négliger. Réussir son semis, c’est se mettre dans les meilleures conditions possibles pour maximiser son rendement. 

Trois technologies pour améliorer la compétitivité des planteurs!

1) Gestion précise de la densité de semis avec l’entraînement électrique

L’écartement entre graines est un des facteurs clés de réussite d’un semis de betterave sucrière. Pour respecter la densité de semis. Vicon propose l’entraînement électrique synchro-drive.

Les avantages du synchro-drive pour le planteur :  

  • Gestion de la densité depuis le terminal en cabine, plus besoin de descendre du tracteur pour régler sa densité de semis
  • Précision de la densité : l’utilisateur n’est plus tributaire des boîtes de vitesses et pignons d’un entraînement mécanique, il choisit sa densité à la graine prés
  • Fonction « Photosynthèse », augmentation de la densité automatiquement de part et d’autre du rang jalonné permettant une taille de betterave maîtrisée pour optimiser le décolletage

Vicon dispose d’une expérience de presque 20 ans avec l’entraînement électrique sur les semoirs à betteraves. Les moteurs électriques sont garanties 3 ans. C’est une technologie reconnue pour sa fiabilité.

2) Une architecture du peuplement optimale avec le semis en diamant

Le GEOseed® est une technologie brevetée par Vicon qui permet de semer en diamant ou plus communément appelé « semis en  quinconce ».

Quels sont les avantages du GEOseed® pour un planteur ? (expérimentations Allemagne et France depuis 4 ans)

  • Exploitation optimale du sol, des nutriments et de la lumière = augmentation de rendement
  • Récolte facilitée : dans certains cas, gain de vitesse à l’arrachage jusqu’à + 1km/h (témoignage ci dessous ETA Defacque)
  • Réduction de tare terre : jusqu’à -1 point

3) La maîtrise des coûts de semences

Grâce à son entraînement électrique, le Monopill peut réaliser de la coupure de rangs par GPS pour économiser des semences. Ces économies de semences peuvent aller jusqu’à 5% en cas de parcellaire défavorables.